• Cardiweb

Etre développeur, ce n'est pas que développer !

Après une formation d’ingénieur généraliste à l’ECE Paris et des expériences en Australie et en Californie, je souhaitais commencer ma carrière dans une entreprise à taille humaine, agile et innovante. J’ai donc intégré l’atelier digital de Cardiweb il y a deux ans. Depuis, je suis développeuse et je travaille majoritairement sur la partie serveur pour un grand groupe international.






Etre développeuse, c’est résoudre des problématiques


Le développement demande beaucoup de réflexion. C’est ce qui est passionnant ! Il faut toujours fonctionner en solutionneur : comment, techniquement, résoudre un problème défini et répondre à un certain objectif ? Quand on a la réponse, ce n’est que le début. Car pour que le projet soit de qualité, la réponse doit être constamment remise en question. On est toujours dans une démarche d’amélioration continue.


C’est un métier qui lie la pratique et l’analyse. Lorsqu’on arrive sur un projet, par exemple, il faut déjà s’imprégner du code existant et se renseigner sur les bonnes pratiques déjà mises en place. Il est essentiel de se projeter avec toutes les évolutions possibles et les impacts éventuels sur les autres éléments.



Etre développeuse, c’est connaitre l’intégralité d’un projet


Et sur le bout des doigts ! C’est la clé pour limiter les risques et augmenter les chances qu’un projet soit de qualité et réussi. Lorsqu’on développe, il faut prendre du recul pour anticiper les impacts des nouveaux codes. Si on rajoute une condition, il est essentiel de penser à tous les autres éléments du code qui seront impactés. Cela est d’autant plus vrai sur la partie serveur, qui est au cœur de tout : tous les acteurs IT se connectent à nos API !


Être un bon développeur, cela demande de la concentration, de la rigueur et de l’organisation. S’imprégner de l’environnement, du secteur, de toutes les parties prenantes du projet, c’est la clé d’un développement de qualité, qui répond à tous les enjeux de la problématique initiale. C’est aussi la garantie d’un projet fluide, respectueux des délais et des objectifs.



Etre développeuse, c’est pratiquer, encore et toujours plus !


Il ne faut pas avoir peur d’être « sur le terrain » : se renseigner et lire la documentation existante, cela peut sembler être du temps perdu. C’est pourtant tout le contraire ! Plus nous nous serons renseignés sur le projet, sur le code et sur l’environnement technique, moins nous perdrons de temps sur les futures évolutions.


Au-delà de la documentation, il faut manipuler, utiliser les apps, expérimenter. C’est en « touchant » le projet et en le pratiquant que notre rôle de développeur devient bien plus important : on saura ainsi conseiller, anticiper et gérer de façon globale les problématiques du projet.


Etre développeuse, c’est savoir communiquer


Dans un projet IT, le relationnel est essentiel. Une équipe qui s’entend bien, qui communique de façon transparente dans une approche bienveillante, c’est déjà une grande partie du travail réalisé. Le projet va plus vite, l’équipe est motivée et les parties prenantes sont rassurées par une transmission d’informations efficace.


Communiquer, mais aussi vulgariser ! En tant que développeur au service d’un projet de grande envergure, il faut savoir expliquer ce qu’on fait, pourquoi nous faisons tel ou tel choix, quels impacts pourraient en découler. Pour avancer vite et faire en sorte que les décisions soient prises rapidement, il est important d’être pédagogique en discutant avec le même « langage ».



Etre développeuse, c’est être passionnée !


Tout simplement.








Marion, développeuse chez Cardiweb



#passiondev #atelierdigital #devweb #devmobile

92 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout