• Cardiweb

Et toi, le confinement, tu le vis comment ?

Mis à jour : juin 24


Comme beaucoup d’équipes en France, toutes les équipes de Cardiweb travaillent à distance depuis le 17 mars. Les projets, le rythme, l’équilibre vie pro – vie perso, nous avons voulu savoir comment nos cardi-confinés vivaient cette période spéciale.


Témoignages de 2 de nos Cardi-confinés.




Eva, Romain, bonjour – de loin. Pour commencer, qui êtes-vous ?

Romain : Romain, Manager de Projet, chez Cardiweb depuis 2008, après un diplôme d’Ingénieur Informatique à l’UTC.

Eva : Eva, je suis arrivée il y a un peu plus de 2 ans en stage de fin d’études chez Cardiweb après l’INSA Rennes. Je cherchais une entreprise à taille humaine dans laquelle je pourrais toucher à plein de choses. Je ne me suis pas trompée ! J’ai pu apprendre et progresser sur beaucoup de technos : Java, Spring, ReactJS,… Puis, je me suis tournée vers la gestion de projet, en plus de continuer à faire du développement.


Le confinement est arrivé soudainement dans nos vies pro et perso, sans vraiment d’anticipation, comment l’avez-vous géré ?

Eva : Je rentrais d’un long week end à Londres, donc j’étais loin de l’avoir anticipé ! J’ai vu l’allocution du Président dans le train et au départ, je n’ai pas vraiment réalisé ce qui était en train de se passer. Le mardi matin, je suis allée à l’atelier récupérer mes affaires. Depuis, je suis confinée chez moi à Paris, seule (enfin, avec mon chat Ajna).


Romain : On avait eu un bel entrainement avec les grèves de début d’année, donc niveau pro on était préparé, aucune souffrance. La grosse nouveauté a été la garde de ma fille, pour laquelle ma compagne a été mise en arrêt « garde d’enfant » depuis le début du confinement. Du côté de mon équipe, les enfants sont rares, les préoccupations sont plutôt « comment acheter à manger » ou « comment gérer mes cheveux ».


Comment avez-vous trouvé un rythme de travail dans un environnement qui n’est pas forcément adapté ?

Romain, Manager projets chez Cardiweb

Romain : J’ai trouvé un rythme en acceptant celui de ma fille. Il a fallu décaler un peu la journée, commencer plus tard et finir plus tard, et accepter quelques moments de famille en pleine journée pour éviter les drames et les larmes.

Eva : Depuis le 16 mars, donc quasiment un mois et demi, je continue à mettre un réveil, à me lever, m’habiller : j’essaye de garder un rythme régulier et de débrancher le week-end. Tous mes projets continuent, nos clients comptent sur nous !


Quels obstacles rencontrez-vous ?

Romain : Côté perso, l’angoisse des courses et de l’approvisionnement alimentaire ! Côté pro, Il est parfois difficile de s’arrêter lorsqu’on travaille sur un bug ou sur quelque chose de motivant, au point de fragiliser la frontière jour/nuit voire semaine/weekend.

Eva : Côté pro, il n’y a pas vraiment d’obstacle. C’est simplement une nouvelle organisation à mettre en place. On revoit le fonctionnement, on fait des points plus réguliers par téléphone. Mais globalement, le télétravail se passe super bien.

Côté vie sociale, c’est autre chose ! Je suis quelqu’un de très sociable et qui aime voir ses amis régulièrement. Même si je vis plutôt bien la solitude je commence à trouver le temps long…


Eva, Ingénieur projets chez Cardiweb

Il y a quand même quelque chose de positif à retenir ?

Eva : Déjà, sans transports, j’ai pu mettre mon réveil une heure plus tard !

Le confinement montre aussi que le télétravail, ça peut super bien fonctionner. Même à distance, les projets ne perdent pas en performance. Aussi, je prends plus de temps pour moi. Je cuisine, j’essaie de lire, je me suis même mise à tricoter ! D’habitude, on n’a pas le temps de se poser, de prendre du recul sur ce qu’on aime faire, et ce qu’on aime moins.

Romain : Oui… je mange mieux et pour moins cher, le temps perdu dans les transports en commun habituellement est mis à profit pour optimiser la journée, et me permet de partager les tâches ménagères en semaine, afin de ne plus les accumuler le weekend. Je suis beaucoup plus reposé. Côté boulot, nous sommes plus détendus, pas de transports, pas de stress ! Partager ce quotidien extraordinaire avec les clients nous rapproche et contribue à renforcer le lien particulier qui existe entre Cardiweb et ses clients.


Cette période spéciale que nous traversons va-t-elle changer nos façons de travailler ?

Eva : Dans les premiers temps en tout cas, j’imagine plus de télétravail (de toute façon mon chat ne voudra plus que je quitte l’appartement maintenant !) J’ai du mal à imaginer la suite, mais il y aura du changement dans nos façons de travailler c’est certain.

Romain : Oui, certainement ! Toutefois, côté rythme, je n’ai pas arrêté, donc il n’y aura pas de reprise !


Romain, tu manages une équipe à distance, as-tu un conseil à donner à d’autres managers dans ton cas ?

Romain : Continuer les points quotidiens avec les équipes. Au final, on ne s’est jamais autant parlé. Également, prêter une attention personnelle aux membres de l’équipe qui peuvent mal vivre ce moment, qui sont inquiets, sous occupés, ou tout simplement seuls.


#StayAtHome #télétravail #WorkAtHome