top of page
  • Cardiweb

APRR : la digitalisation des process au service de la prévention des risques professionnels

Dans le cadre de son programme de transformation numérique, le groupe APRR déploie deux applications mobile et web pour l’ensemble de ses salariés et prestataires externes. Les enjeux ? Signaler en quelques clics une situation à risque, la géolocaliser et l’illustrer pour prévenir l’ensemble des acteurs du groupe, engager la résolution au plus tôt, mais aussi anticiper en identifiant les mesures de prévention en amont.


Marianne Michallet, chef de projets transition et technologies chez APRR, revient sur ces deux projets d’envergure d’amélioration de la prévention des risques professionnels grâce au digital.


Prévenir les risques de l’ensemble de l’écosystème interne et externe


« Nous avons sollicité Cardiweb pour développer deux applications de prévention pour le groupe APRR : NUMA Prévention concernant l’interne et NumA Plans de Prévention pour notre écosystème externe » explique Marianne Michallet.


NUMA Prévention, la prévention des risques internes


« Le premier chantier a concerné nos 2 800 collaborateurs avec un déploiement en 2019. Nous voulions outiller notre management de la prévention dans toutes ses composantes. Il faut comprendre qu’avant 2018, nos salariés ne disposaient pas tous d’un smartphone. La remontée des situations à risque se faisait alors sur des fiches papiers, ressaisies ensuite par les managers. Les problèmes étaient détectés mais l’information ne circulait pas le temps que ceux-ci soient traités.



Nous avions aussi besoin d’un suivi des différentes thématiques abordées lors de nos rendez-vous prévention qui ont lieu chaque semaine sur chaque site. Ils sont menés par les managers pour sensibiliser les collaborateurs autour des sujets de prévention du moment avec une dimension locale.


Enfin, il était globalement nécessaire de simplifier l’ensemble de notre démarche de prévention pour avoir une vision d’ensemble pour le Groupe et permettre le partage entre toutes les unités ».


NumA Plan de prévention, la prévention des risques avec les parties prenantes externes


« En complément, nous avons déployé en 2021 une autre application pour la gestion des interventions des entreprises extérieures. L’objectif zéro accident ne peut se réaliser que si nous embarquons l’ensemble de nos parties prenantes.


Grâce à l’application NumA Plans de Prévention, l’ensemble de la démarche d’inspection commune préalable est outillé. Lors de ce rendez-vous, il est expliqué toutes les modalités d’intervention sur le réseau, les éventuels risques identifiés, les mesures devant être prises et les personnes devant les mettre en œuvre. L’application permet l’automatisation des étapes administratives (planification, signature, diffusion, archivage) pour se concentrer sur l’analyse des risques sur le terrain. »


Digitalisation de la prévention : 4 facteurs de succès au cœur de la transformation


Pour Agathe, le REX peut être itératif, mais aussi et surtout dynamique. Adieu la routine !


La méthodologie


« Avec Cardiweb, nous avons adopté une méthodologie itérative pour nos deux projets de prévention. L’objectif affiché était de mettre l’utilisateur au centre du projet. Les tests utilisateurs menés pendant le développement nous ont permis d’embarquer des utilisateurs-ambassadeurs. Nous avons ensuite déployé une version beta auprès de 30 personnes sur quatre sites et trois métiers différents. Un indispensable pour construire notre approche au plus près des besoins métiers. Cela nous a donné l’occasion d’ajuster nos applications et de corriger certains bugs résiduels avant de les diffuser à plus grande échelle. »


Le partage en interne


« Le terminal mobile est l’outil parfait pour mener une digitalisation de la prévention pour des acteurs de terrain. Peu importe où se trouve le collaborateur sur le réseau APRR, en un coup d’œil et à portée de main, il a la capacité d’avoir toutes les informations nécessaires pour intervenir en ayant identifié les risques autour de lui. Cela est particulièrement important sur un réseau de 2 500 km d’autoroute.


Il peut facilement déclarer un risque, le géolocaliser, l’illustrer en ajoutant des photos, et l’analyser en détaillant le contexte et les circonstances du constat. Et cela même si la situation à risque est identifiée en dehors de son unité de travail.


Tout le monde peut voir ce qui a été déclaré. Le partage se fait à grande échelle, 24h sur 24 et en temps réel. Ce qui est intéressant ici, c’est que les salariés ne sont plus des récepteurs passifs face aux messages de sensibilisation mais au contraire des acteurs de la démarche de prévention. Les collaborateurs sont engagés pour œuvrer à la prévention des risques et pour protéger leurs collègues ». La traçabilité


« Pour chaque constat ajouté dans l’application NUMA Prévention, il est possible de préciser un degré d’urgence ressenti. Le responsable de l’unité est immédiatement informé et peut alors engager des actions.


Ces remontées d’information terrain permettent de traiter les dangers par priorité, avec une échéance connue de tous. La situation à risque est qualifiée, un plan d’actions est partagé et un retour est donné au collaborateur qui l’a identifié.


Toutes nos informations prévention sont collectées, traitées et analysées au même endroit avec un réel suivi dans le temps ».


L’accompagnement et la pédagogie


« N’oublions pas que ces applications, aussi bien pensées soit elles, ne sont que des outils. Ils ne peuvent fonctionner que s’ils sont utilisés et que leur utilité est comprise de tous.


En interne nous avons mené des sessions de prise en main de l’application NUMA Prévention. Des modules de micro learning ont également été créés : ils sont conçus sur la base de tutoriels de 2 minutes en fonction des usages. L’idée n’était pas de donner un mode d’emploi classique mais de se mettre dans la peau de l’utilisateur en demandant quelles situations il pourrait rencontrer. Un service dédié à l’accompagnement digital de nos collaborateurs a aussi été créé : le service méthode et assistance digitale.




APRR prévoit à présent d’étoffer l’application avec l’intégration de besoins connexes à la prévention et d’améliorer l’analyse de ses datas.



En chiffres

1 200 situations à risque saisies par an

70 % des plans de prévention réalisés directement dans l’application

200 actualités prévention par an

30 collaborateurs testeurs sur les applications beta sur 4 sites et 3 métiers différents


35 vues0 commentaire
bottom of page